Histoire du village
Histoire du village
Ensemble, faisons vivre notre village !
Accueil > Thorey & vous > S'informer > Histoire du village
L'histoire en bref
  • 1248 : Thori (Dépendance de Citeaux)
  • 1254 : Thoriacum (Prieuré d’Epoisse)
  • 1272 : Thoré
  • 1375 :Thoirey
  • 1469 : Thorey-lez-Rouvres
  • 1574 : Thorey-lès-Rouvres
  • 1789 : Thorey en Plaine ou Thorey-lès-Epoisses
  • 13 Février 1889 : Un décret fixe Thorey en Plaine comme nom officiel
Histoire du Village
Début avec les Ducs de Bourgogne

Au 13ème siècle, les Ducs de Bourgogne avaient droit de gîte à Thoriacum.
En 1789, Thorey en Plaine dépendait de la province de Bourgogne, baillage de Dijon. D’un point de vue spirituel, ce n’était qu’une dépendance de la paroisse de Breteniere (Nouvel état général) ou de Rouvres en Plaine.
Thorey avait comme seigneur Monsieur De Longecourt qui était engagiste et dépendait de la Chatellerie de Rouvres.

Les plaines du village

Au début du 18ème siècle, la plaine produisait beaucoup de céréales, mais par la suite, notre village qui était entouré de magnifiques plaines se transformait pour l’élevage des bovins afin de subvenir à la consommation de viande de la ville de Dijon.

En 1877, le village comptait 207 habitants (il n’en avait que 12 en 1645). Le sobriquet donné aux habitants de Thorey en Plaine était les « Gréveulons », autrement dit les Frelons, animal dont la piqûre est très douloureuse ; était-ce le reflet des habitants de cette époque ?

L’école et la Mairie verront le jour en 1882. Avant cette date, l’école se passait surement dans un garage.

Des actions importantes

De 1874 à 1898 plusieurs actions importantes pour les habitants sont prises : installation d’un conseil municipal, arrivé d’un garde champêtre et du premier instituteur, mise en place de la tournée d’un facteur, création de cours du soir pour 50 Francs, soutien aux familles du village, assistance aux vieillards à domicile…

Le téléphone arrive !

En 1906, un grand évènement se produit avec l’installation du téléphone dans le village, sur la route principale. La première cabine téléphonique sera installée à la Mairie en 1926.
Dans la même année, il y a la création d’un jardin scolaire, prémices de l’importance de la culture et de l’éducation.

Le village a surtout connu une croissance importante dans la période 1982-à nos jours, passant ainsi de 413 habitants à plus de 1000.